Home > Research > Publications & Outputs > Les réseaux illégaux du pillage

Links

Text available via DOI:

View graph of relations

Les réseaux illégaux du pillage: la demande globale de bois et la re)commercialisation des forêts d’Afrique de l’Ouest

Research output: Contribution to journalJournal article

Published
Close
Translated title of the contributionThe second Scramble for Africa : global timber demand and the (re)commercialisation of West African forests
<mark>Journal publication date</mark>1/06/2011
<mark>Journal</mark>Ecologie et Politique
Issue number42
Number of pages12
Pages (from-to)47-58
<mark>State</mark>Published
<mark>Original language</mark>French

Abstract

Bien que la production de bois dédiée à l’exportation ait une longue histoire en Afrique subsaharienne, cet article s’intéresse à l’actuelle re)commercialisation des forêts de cette région. En tant que chercheurs en écologie politique combinant « les préoccupations de l’écologie et une économie politique au sens général », nous observons que les pays d’Afrique subsaharienne producteurs de bois sont soumis à de nouveaux – et, à plusieurs égards, d’inquiétants – systèmes de gestion et de gouvernance. Ces systèmes ont reçu moins d’attention que d’autres éléments de la «seconde course » (second scramble ) que mènent les entreprises et les gouvernements étrangers pour l’appropriation des terres agricoles, des minerais et des nouveaux marchés d’Afrique. Nous explorons les nouvelles écologies politiques des forêts africaines issues de ces développements. Nous présentons le contexte historique et contemporain des récentes dynamiques dans le secteur forestier africain. Nous nous intéressons ensuite plus particulièrement au Liberia et à la Sierra Leone pour illustrer notre propos.